Seniorsenvadrouille des idées de voyage en France et en Europe

Lassithi

Conseils avant de partir aux voyageurs qui visitent la Grèce

Visite sur le plateau de Lassithi

Visiter le Plateau du Lassithi
La vallée aux 10 000 moulins

Localisation de cette visite sur la carte de Crète

Voir une carte des hôtels

Voir une carte des restaurants

Location de voitures

Informations concernant le plateau de Lassithi

A une altitude de 850m, protégé par la chaine montagneuse du Dikti haute de 2148m et par le mont Selena d’une hauteur de 1559m, le plateau du Lassithi en contrebas de ces majestueuses montagnes est une grande étendue marécageuse et fertile.
Peuplé d’éoliennes dont certaines perdurent encore, elles avaient pour but de pomper et d’irriguer. Ainsi le plateau évitait d’être inonder et le grand potager qu’est ce dernier était toujours arrosé.

Plateau du Lassithi la vue mer
Plateau du Lassithi les éoliennes
plateau du Lassithi les moulins à grain

Et ce sont justement ces éoliennes qui ont contribué à faire de ce lieu une véritable attraction pour les touristes. Malheureusement beaucoup s’attendent à trouver le plateau du Lassithi couvert de moulins ce n’est hélas plus le cas. Quelques voilent blanches battent encore au vent et font tourner les ailes des moulins grâce à un vent régulièrement présent, mais le charme d’antan n’y est plus.

Cependant le lieu reste une visite à faire, ne serait-ce que pour les petits villages qui l’entourent et puis bien évidemment pour la grotte de Dikti qui a vu naître Zeus, car le plateau du Lassithi est connu, et a été occupé, depuis la nuit des temps.

Chemin qui mène au site archéologique de Karfi plateau du Lassithi
plateau du Lassithi les paysages
Les moulins de Seli Ambelou

Habité dès le néolithique, c’est sous l’occupation des Doriens que le plateau va vraiment être occupé et ce de manière durable. Les crétois refusant de se soumettre aux Doriens, ils s’établissent sur le Lassithi, dont le site archéologique de Karfi témoigne encore.
La venue des vénitiens en 1263 va malheureusement venir perturber et anéantir le travail de décennies, accompli.
En représailles d’un peuple fier qui ne se soumet jamais, les vénitiens vont déraciner les arbres, arracher toutes les cultures et expulser les habitants. Le plateau du Lassithi devient alors une zone marécageuse. Les vénitiens viennent de détruire le garde manger de la Crète. Ils se rendront d’ailleurs très vite compte de leur erreur face aux pénuries alimentaires qui suivront.
C’est alors que les ingénieurs vénitiens, pour réparer leur erreur, auront l’idée d’installer des éoliennes pour pomper et irriguer, refaisant du plateau une terre fertile et qui restera dorénavant toujours habitée.
Cela fait donc plus de 750 ans que le vent fait chanter les éoliennes sur les cultures du Lassithi même si elles sont de plus en plus remplacées par des pompes électriques. Mais le charme arrive encore à opérer.

Les moulins de Seli Ambelou qui ont été restaurés
Roue d'un moulin à Seli Ambelou
Le monastère de Kardiotissa les ex-votos

haut de page

Par contre si vous souhaitez voir quelques vestiges de moulins il faudra vous arrêter à Seli Ambelou qui garde encore 24 moulins, et qui permet de se faire une bonne idée de ce que l’étendue de ces derniers pouvait avoir d’exceptionnel.

L’autre lieu qui attire le visiteur sur le Lassithi est le Ditki, l’Antre qui vit naître Zeus. La visite de la grotte est payante, tout comme le parking sur lequel sont installées des boutiques à souvenirs. Il est toujours désagréable de trouver un parking payant sur des sites qui le sont déjà. C’est dommage.
Entre le parking et l’entrée de la grotte compter environ 1km, qu’il vous faudra donc faire à pied sur une montée quelques fois glissante et rocheuse. Selon la saison il vous sera possible de faire cette montée à dos d’âne.
Mais le lieu a perdu son âme par son côté mercantile poussé à l’extrême.

Préférez la visite des villages qui entourent le plateau, cela sera plus intéressant. Ne manquez pas la capitale du Lassithi avec le village de Tzermiado. Ce n’est pas que le village ait beaucoup à montrer, mais il reste plaisant et vous permettra de trouver de nombreux endroits pour acheter des produits de l’artisanat local. Il permet aussi de beaux points de vue sur le plateau, selon l’endroit où l’on se trouve. Il est aussi un lieu agréable pour y poser ses bagages si l’on souhaite consacrer un peu de temps à la visite du Lassithi.

Le monastère de Vidiani intérieur
Le monastère de Vidiani
Plateau du Lassithi le village Krasi les lavoirs

Vous pourrez aussi faire un arrêt à Kritza village réputé pour le tissage, et y voir aussi la petite église Pagaghia Kerane avec ses fresques des XIV et XVème siècles. Le monastère de Kardiotissa mérite aussi un arrêt, il est proche du village de Kera et il est réputé pour son icône miraculeuse, remplacée en 1735 par une copie, car la véritable icône a été volée en 1498 par un marchand romain et elle se trouve aujourd’hui dans l’église de Saint Alphonsus sur la coline de l‘Esquilin, une des 7 collines de Rome.
Mais bizarrement la nouvelle icône est aussi miraculeuse, et on lui doit de nombreuses guérisons. L’église principale a des fresques des XIV et XVème siècles. Le lieu est paisible et la visite s’avère vite intéressante et agréable. Un cadre où l’on se sent bien, et peut être est-ce tout simplement le lieu qui est miraculeux…

haut de page

Le village de Kato Metohi mérite une halte pour son monastère d’Agia Vidiani. L’actuel monastère est récent, mais se situe toujours sur ses bases d’origines car il fut détruit lors de la conquête des ottomans. Reconstruit en 1874 le monastère subira de nombreuses représailles pendant la seconde guerre mondiale, à cause de son implication dans la résistance. Mais il a été joliment restauré en 1991.

Le monastère de Kroustallenia vaut aussi un arrêt, cependant il a perdu un peu de son charme car sa restauration n’est pas aussi réussie que le monastère de Vidiani. C’est dommage car son origine en tant que monastère remonterait au Xème siècle. Il a eu par la suite un rôle important lors de l’invasion du plateau du Lassithi par les vénitiens, car il a servi de refuge aux rebelles crétois, puis il subira de nombreuses dégradations et pillages lors de l’invasion des ottomans.

Village de Krasi le platane d’un diamètre de 14.60m
La gorge de Rouvas on y croise des moutons
La gorge de Rouvas

Autre place que nous avons aussi appréciée est le village de Krasi avec son aqueduc de 1890, son tank à 3 arches et son monumental platane d’un diamètre de 14.60m. Il s’agit d’un village très sympathique avec une histoire très ancienne et il ne faut pas hésiter pour y passer du temps et le découvrir tranquillement.

Route de monastères, chemins menant à de petites chapelles, villages traditionnels, artisanat crétois, histoire et légendes, superbes panoramas, alors que la plupart des touristes viennent au Lassithi pour voir des moulins, c’est finalement un autre visage du plateau qu’il découvre et qui n’en est pas moins intéressant.
Compter deux jours pour en avoir un bon aperçu.

haut de page

Bon à savoir

Vous avez besoin de plus d’informations sur le plateau de Lassithi, contactez: info@itinerairesbis.com

haut de page

Retour à la carte des villes de Crète

Translate »