Seniorsenvadrouille des idées de voyage en France et en Europe

Chania

Conseils avant de partir aux voyageurs qui visitent la Grèce

Visite de la ville de Chania, ou Xania (Crète)

Localisation de cette visite sur la carte de Crète

Voir une carte des Hôtels et Restaurants

Location de voitures à Xania

Carte de Xania (ou Chania ou La Canée) avec les principaux lieux de visite

Adresse du Consulat Français à Xania,

quelques numéros de téléphone utiles

visiter le site archéologique de Aptera

Informations concernant la Ville de Chania ou Xania ou encore La Canée

Chania se trouve à l’ouest de la Crète, c’est la deuxième plus grande ville de l’ile. Elle fut d’ailleurs la capitale de la Crète jusqu’en 1971 où elle cède sa place à Héraklion. Une grande partie du département est occupé par les montagnes blanches, (Lefka Ori). C’est la région la plus montagneuse de l’ile. La chaine de ces montagnes mesure 40km et le sommet le plus élevé 2453m. On y trouve souvent de la neige jusqu’en mai. Ce sont ces montagnes qui forment la célèbre gorge de Samaria, bien connue des randonneurs. Au nord-est de Chania se trouve le plus grand port naturel de Souda.  Chania est considérée comme l’une des plus belles villes de Crète et joliment appelée le diamant de la Crète.

"Montagnes Blanches Lefka Ori" près de Xania
Le marché couvert de Xania
La cathédrale Orthodoxe de Xania

Pour organiser votre promenade, nous vous conseillons de partir de la place du marché couvert. Celui date de 1913 et il réunit 76 magasins proposant les produits de la région. Une visite s’impose bien évidemment car il n’est pas seulement apprécié par les touristes il l’est également par les locaux. Sortez ensuite par la porte ouest et prenez les marches, vous arriverez ainsi directement sur les rues commerçantes, notamment sur la rue Mousouron. Vous suivrez ensuite cette rue animée vers le nord puis tournerez à gauche pour atteindre la rue Skrydlof, une des rues les plus typiques de la ville. Cette rue piétonne vous mènera sur la rue Halidon que vous descendrez pour atteindre la place de la Cathédrale grecque orthodoxe, datant de 1860 et qui fait face à la petite église catholique que vous trouverez sur le trottoir d’en face.

haut de page

Tout à côté, le musée archéologique qui a pris place dans l’ancien couvent franciscain et qui renferme les différentes trouvailles faites dans le département. Il est assez instructif, dommage que le personnel vous suive à la trace pour vous empêcher d’être trop proche d’une vitrine, de vouloir prendre telle photo. Bref, visite intéressante mais stressante, l’envie vous prendrait presque de partir en claquant la porte.

Les touristes qui font de bonnes affaires
Salle du musée archéologique de Xania avec de très belles mosaïques
Boutiques et cafés sur le port de Xania

En sortant du musée continuez sur votre gauche, vous arriverez au bout de la rue kalergon vous prendrez la rue Karaoli à votre droite qui vous mènera jusqu’aux anciens murs de l’époque Byzantine. Vous monterez vers votre gauche la rue Katré pour atteindre l’ancien village minoen, puis si vous continuez sur la rue Kanevaro vous passerez devant les restes d’un ancien couvent vénitien datant de 1615. Cependant, venir jusqu’à cet ancien couvent n’a aucun intérêt comme vous pourrez le constater, mais c’est la promenade à travers ces rues qui est intéressante, d’autant qu’après être passés devant cet ancien couvent, vous arriverez directement sur le port vénitien avec les bâtiments des chantiers navals des XIV et XVIème siècle et le Grand Arsenal. Descendez alors les marches et prenez sur votre droite pour atteindre la digue et la longer jusqu’au phare vénitien, restauré pendant l’occupation turque ce qui explique sa forme faisant penser à un minaret. La promenade sera très agréable. Vous aurez d’un côté la mer fouettant les rochers et de l’autre le port de Chania avec ses bâtiments si pittoresques.

haut de page

Maison du quartier bourgeois de Xania
Maison avec sa façade en bois typique de Xania
Ruelles de Xania et les maisons fleuries avec des bougainvilliers

Il vous faudra ensuite revenir sur vos pas pour atteindre la place et ses tavernes colorées. Vous passerez alors devant la mosquée Tzami de Kiüçük Hassan de 1645. A ce moment la prenez le temps de faire une halte et prenez place à la terrasse d’un café pour déguster un Ouzo bien frais, par exemple. Vous reprendrez ensuite votre balade en continuant le long du quai pour arriver à l’extrémité ouest du port avec la Forteresse Firka qui abrite le musée naval de Crète. Contournez-la et montez la rue Theotokopoulou, vous remarquerez sur votre gauche la petite église byzantine de San Salvatore des XV et XVIIème siècle qui renferme la collection Byzantine et post-byzantine de la ville. A ce niveau là, vous êtes dans le quartier dit de Topana, c’est-à-dire de l’ancienne poudrière turque et en poursuivant la rue vous descendrez sur la rue Douka pour arriver au quartier aristocratique de Chania. Il vous faudra souvent lever les yeux pour remarquer les traces du passé. En suivant ce dédale de rues étroites et bigarrées vous finirez par revenir sur la vieille ville et la rue Halidon.

haut de page

Ruelles étroites de Chania et un minaret
Mur de l'époque Byzantine de Xania
Phare de Xania

haut de page

Mais il ne faut pas en rester là, pensant avoir tout vu de Chania. La partie est, est tout aussi intéressante, même si moins typique et moins vive, car l’on n’y croise pratiquement pas de touristes. Mais cela vous permettra de circuiter dans un des quartiers où l’influence turque est encore bien visible. Vous atteindrez alors la place Splantzia et son église Saint Nicolas de 1204. Cette dernière fut transformée en mosquée pendant l’occupation des turcs, d’où la présence d’un minaret. Au bout de la place, la petite église San Rocco de 1630 que l’on pourrait presque ne pas remarquer. Nous pouvons aussi pousser notre visite vers le quartier Halèpa où nous découvrirons des maisons de maître du XIXème siècle. L’endroit n’est pas inintéressant, il donne une image de ce que pouvez être la Chania de cette époque, magnifique et puissante. Nous regretterons néanmoins de voir la plupart de ces magnifiques demeures abandonnées ou non entretenues.

Port de plaisance de Xania et les docs
Mosquée Tzami de Kiüçük Hassan de Xania
Site archéologique d'un ancien village Minoen de Chania

Côté shopping, Xania est un bon endroit pour faire ses emplettes. La ville n’est pas plus chère qu’ailleurs en Crète, voir même quelque fois plus intéressante au niveau prix. Les commerçants y sont très sympathiques et savent faire preuve d’une grande patience devant le touriste souvent indécis face à un achat. Dans l’ensemble les gens y sont assez charmants et c’est peut être le département de Crète où ils sont le plus accueillants.

haut de page

Bon à savoir

Comment se garer à Xania si vous avez votre voiture ? Et bien les parkings payants autour du centre historique sont nombreux et bien indiqués. Vous aurez le choix avec des parkings à horodateurs ou bien des parkings privés. A noter que ces derniers, ayant des tarifs dégressifs par rapport au nombre d’heure, peuvent s’avérer plus intéressants qu’un parking public.

Porte de la chapelle Saint Nicolas (XV ème siècle) Xania
Entrée du port de Xania
Eglise mixte et mosquée Saint Nicolas xania

Notre visite de Chania s’achève donc, mais elle se termine sur une note un peu nostalgique, lorsque l’on voit l’énorme patrimoine et toutes les possibilités que cette ville pourrait encore offrir aux visiteurs. Que de choses il reste encore à faire pour rendre au Diamant de la Crète son éclat d’antan.

Vous avez besoin de plus d’informations sur la ville de Chania ou Xania, contactez: info@itinerairesbis.com

haut de page

Consulat de France

Manousogiannakidon 32

Chania 

Téléphone : 0030 28210 91191

E.mail: consath@otenet.gr

Site web: Consulat de France à Xania   

haut de page 

Numéros de téléphone utiles à Xania:

Police: 100

Police touristique: +30 22810 73333

Aéroport de Xania: +30 22810 63264

Olympic Airways: +30 22810 57701

Hopital de Xania: +30 22810 27231

haut de page 

Retour à la carte des villes de Crète

ou

Retour choix hôtels en Crète

Translate »